Le courage de Monsieur Giroud

S’il est réélu en mars prochain, M. Freysinger nous promet de défendre le canton contre les abus à la politique sociale. Car ce n’est pas normal que les pauvres profitent de l’état!

En revanche, un encaveur qui cache 13 millions (13 millions!) d’impôt, il lui trouve de l’audace! “Il a du courage Monsieur Giroud.”, confiera-t-il au Nouvelliste lors du Gala du FC Sion en 2015.

Ainsi, lorsqu’un abuseur des biens sociaux de l’état est un pauvre, il faut le punir. Lorsqu’il s’agit d’un riche encaveur écônard qui soutient les campagnes de son parti, il convient, selon l’usage, de saluer son audace.

Le courage selon M. Freysinger. DR